Manager : L’exigence de clarté

« Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va. »

Sènèque

Cette citation du célèbre philosophe stoïcien nous interpelle sur l’importance de mettre de la clarté dans nos esprits et dans nos actes si l’on souhaite bénéficier des faveurs du vent… Et à plus forte raison lorsque tout paraît flou !

Le manque de clarté sème la confusion, le trouble et la souffrance dans nos vies. De surcroît, il perturbe grandement nos relations. Il appartient bien sûr à chacun de décider du niveau de clarté qu’il souhaite dans son existence, mais lorsqu’il s’agit de manager, ce n’est plus vraiment une option…

Voyons quelques aspects de ce que revêt l’exigence de clarté :

L’esprit
C’est dans l’esprit que tout naît et il faut toujours commencer par faire le ménage chez soi avant de vouloir l’étendre autour de soi. Ceci est d’ailleurs l’un des enseignements majeurs du peuple Maasaï. Rien de constructif ne peut émerger d’un esprit embrouillé, c’est pourquoi il est si important de toujours mettre de l’ordre dans ses idées et dans ses sentiments, de faire le tri en se concentrant sur ce qui est vraiment essentiel et nous réussit (donc se débarrasser du superflu qui disperse). La clarté est avant tout une disposition d’esprit.

L’intention
Une intention est une projection de notre énergie dans une direction donnée, et si la direction de cette projection n’est pas claire, alors ses effets sont incontrôlés, voire potentiellement destructeurs.
Une intention clarifiée est un acte de responsabilité.
Un manager ne peut objectivement pas en arriver à dire : « je ne savais pas ce que je voulais » sans risquer d’en payer le prix fort. Chaque situation nous place face à des choix qu’il faut assumer et le manager doit incarner cette façon d’être et de faire pour être crédible.

La décision
Pour être éclairée, une décision doit être clarifiée. Pourquoi décide-t-on ceci plutôt que cela ? Il y a généralement une raison (même irrationnelle !) pour laquelle on bascule d’un côté de la balance plus que d’un autre et il importe de savoir laquelle, le pourquoi on décide dans telle direction. Parfois, une simple intuition suffit et peut se justifier d’elle-même.
Certaines décisions ne peuvent être prises rapidement compte tenu de la complexité ou des enjeux de la situation. Chacun peut le comprendre. Ce qu’on peut moins comprendre en revanche, c’est la précipitation d’une décision prise sans vraiment savoir pourquoi.

La communication
Les 3 points précédents facilitent grandement la communication d’une façon générale.

En outre, une communication claire suppose :

  • une vision claire (du contexte, des perspectives, des enjeux, du sens, etc.)
  • le choix des mots justes
  • la suppression des zones de flou, des non-dits, et plus largement de tout ce qui parasite l’échange, le dialogue.

L’action
Agir de manière claire revient à le faire de manière engagée et déterminée. Quand il n’y a plus de place pour la tergiversation, l’action peut être lancée sans hésitation ; elle peut ainsi produire ses effets bénéfiques.
Il importe aussi de comprendre ce qui, parfois, nous empêche d’agir. Comprendre quels sont les freins intérieurs qui nous retiennent, justifiés pour certains, moins pour d’autres. Ce travail de clarification nous aide toujours à grandir, d’une manière ou d’une autre.

En synthèse, s’exercer à cette exigence de clarté rend la vie beaucoup plus simple, plus lisible. La confusion s’estompe, les relations s’améliorent. Les résultats aussi…

Photo prise lors de l’Université d’été de la CRCC à Colmar le 18/11/2021 (www.crcc.alsace)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn