Conseil Équilibre n°8

Il existe une source de déséquilibre rapide et parfois brutal qui s’appelle la vexation : par exemple, suite à une maladresse ou une erreur de votre part, vous venez de vous faire incendier, ridiculiser devant vos collègues en pleine réunion. Pas très plaisante comme situation ! Notre première réaction dans ce cas n’est généralement pas très positive et le ressenti qui y est associé non plus… Logique.

Apprenez à avoir la bonne lecture de ce qui est en train de se passer. La suite de la scène va dépendre de la manière dont vous y réagissez. Autrement dit, soit vous risquez de vous enfoncer davantage, soit vous vous en tirez la tête haute (malgré les premières apparences !).

Une façon élégante et généralement efficace, inspirée de l’Aïkido, de régler un cas comme celui-ci est de commencer par respirer profondément, de tenter de rester calme quoi qu’il arrive (signe de force intérieure), d’esquiver pour « sortir de la ligne d’attaque » puis d’accompagner le mouvement plutôt que de vous y opposer. Ne prenez pas trop personnellement ce qui a été dit (esquive), évitez de répondre par l’émotion (pas de « tac au tac » sauf si vous êtes vraiment sur/sûre de vous mais attention à l’agressivité qui est rarement payante), extrayez de l’attaque de l’intéressé ce qui peut vous paraître justifié pour reconnaître votre éventuelle « insuffisance » et afficher ainsi votre honorable capacité à apprendre de vos erreurs, puis demandez à votre interlocuteur s’il est prêt à en parler avec vous à l’extérieur de la réunion. Non, ce n’est pas ironique, c’est de la prise de hauteur ! Vous verrez sa réaction et celle des collègues qui observent… Pour qu’il y ait conflit, il faut être deux à le vouloir et il est plus efficient de neutraliser que d’humilier à votre tour !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn