Quand le manager devient le garant des équilibres en jeu…

Dans un monde gouverné par les déséquilibres de toutes natures, manager « par l’équilibre » requiert à la fois beaucoup de force intérieure, de conscience, de courage, de lucidité et d’humanité. C’est en soi un acte de sagesse qui nécessite savoirs, savoir-faire et savoir-être et qui vise l’harmonie générale. Cette approche d’excellence produit des résultats supérieurs dans la durée en faisant progresser tant les individus que les organisations dans leur manière de fonctionner au quotidien au sein de leur environnement.

De quoi s’agit-il ?

Le Management par l’Equilibre, approche développée dans la méthode Aïkido Management conçue par Eric Hubler en 2003, s’appuie sur le principe d’interdépendance des différents équilibres en jeu : individuels, relationnels, collectifs, environnementaux… C’est en cela qu’il représente une vision élevée mais en même temps complexe du management car il intègre l’ensemble des dimensions concernées par l’exercice de cette mission.

En effet, à travers son attitude, ses décisions et ses actions, un manager impacte non seulement chacun de ses collaborateurs, mais en réalité toute une chaîne vivante, verticale comme horizontale, interne comme externe à l’entreprise, qui est impliquée dans les différents processus engagés.

L’ensemble des parties prenantes ainsi que l’environnement sous ses différentes formes (nature, marché, concurrence, collectivités, familles, etc.) sont concernés par la moindre décision d’un manager ou d’une équipe de direction, d’une manière ou d’une autre et à des degrés divers. On ne peut bien raisonner qu’en abordant l’ensemble de l’écosystème auquel on appartient (principe de coresponsabilité).

Le Management par l’Equilibre concerne tous les aspects de la vie de l’entreprise et de ses collaborateurs, touchant à de multiples thématiques parmi lesquelles :

  • L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, entre développement professionnel et personnel, vie de famille et engagement associatif ;
  • L’équilibre entre exigence et bienveillance dans le management (les deux étant parfaitement complémentaires !) ;
  • L’équilibre entre l’intérêt économique de l’entreprise et l’impact de son action sur son environnement ;
  • L’équilibre entre anciennes et nouvelles générations (dialogue intergénérationnel, place et rôle de chaque génération…) ;
  • L’équilibre entre sécurité et prise de risque ;
  • L’équilibre entre vision à court terme et à long terme ;
  • L’équilibre entre pression excessive et pression insuffisante (exercée ou ressentie) ;
  • L’équilibre entre la prise en compte individuelle et la dynamique du groupe ;
  • L’équilibre entre effort et récupération, entre temps consacré à soi et celui dédié aux autres ;
  • L’équilibre entre bien-être et performance (une démarche de qualité de vie au travail ayant vocation à réconcilier les deux) ;
  • L’équilibre entre le siège et le terrain, entre la réflexion stratégique et l’action opérationnelle ;
  • L’équilibre en négociation entre nos intérêts et ceux de nos clients ou fournisseurs (approche gagnant-gagnant, coopération) ;
  • L’équilibre entre les acquis du passé et les challenges du futur, entre la consolidation et l’anticipation…

On le voit bien, tout dans la vie des entreprises et plus largement dans l’existence est TOUJOURS une question d’équilibre(s).

Pour autant, l’équilibre, qui est un concept intrinsèquement dynamique, ne peut être abordé qu’à travers la question des déséquilibres (les manques, les excès) et donc de l’expérience.

Que privilégier, à quoi renoncer, qu’est-ce qui a vraiment de l’importance et doit être une priorité ? Maintenant, plus tard ? Combien de temps et jusqu’à quel point peut-on rester en déséquilibre ? Quel en est le prix… ? Voici quelques-unes des réflexions abordées au cours de nos programmes sur ce thème qui est au cœur des problématiques de ce début de 21ème siècle.

Objectifs

  • Développer une approche du management fondée sur une saine gestion des différents équilibres en jeu pour gagner en cohérence, en alignement et en exemplarité ;
  • Transformer peu à peu toute l’organisation en valorisant le potentiel humain ;
  • Créer un climat sain et harmonieux au sein de l’entreprise et en faire profiter l’écosystème.

Moyens

  • Vous vous imprègnerez du principe d’interdépendance pour comprendre que toute transformation commence par soi-même (individu, équipe) pour ensuite rejaillir sur l’extérieur – Les 4 étapes du développement, de la prise de conscience à l’incarnation ;
  • Vous découvrirez sept leviers fondamentaux d’harmonisation relationnelle et vous y exercerez (par exemple, le principe de distance « juste » ou « harmonieuse », Ma aï en japonais).

Modalités

Sessions individuelles ou collectives – Dans le cadre des programmes de formation, les groupes comprennent généralement un maximum de 12 participants par session.

© 2015 Eric Hubler